Aller à : Accueil | Liens | Newsletter | Nous contacter

Le Couvre-Chefs > Sommaire >

Quand l'IA veut nous mettre au pas

Crise d'autorité de l'inspecteur d'académie de Paris dans une école du 19e arrondissement

Apprenant que l'inspecteur d'académie venait passer la journée dans les locaux de l'inspection qui se trouvent dans notre école (41, rue de Tanger, Paris 19e), nous avons décidé, avec des enseignants de la 27e circonscription, de le rappeler à sa mission, à savoir : assurer un service public de qualité pour tous. Le manque de remplaçants et d'enseignants spécialisés dans les Réseaux d'Aide aux Enfants en Difficulté étant criant dans l'académie de Paris, nous avons donc accroché sur la façade de notre établissement une banderole sur laquelle était inscrit : «Remplaçants, RASED, des moyens !»
chewing-gum ia inspecteurÀ 13 h 30, revenant de son déjeuner au restaurant et apercevant la dite banderole, M.Rosselet s'est subitement senti au bord d'une crise d'apoplexie qui déclencha aussitôt une crise d'autoritarisme aiguë. Il exigea donc du directeur de l'école qu'il fasse enlever la banderole par les services de la mairie. Quelque peu étonnés par de telles pratiques remettant en cause notre liberté d'expression, nous décidâmes alors, à l'heure de la récréation, de demander quelques explications à ce monsieur. Sortant de ses gonds, notre grand supérieur hiérarchique nous rappela alors que, en tant que fonctionnaires, nous étions soumis à un devoir de réserve, de discrétion professionnelle et d'obéissance. Puis, face à notre volonté de recentrer le débat sur les problèmes de remplacement et d'enseignants spécialisés, M. Rosselet, comme il l'avait sans doute appris en formation de management, trouva enfin une échappatoire. En effet, il s'aperçut soudain que l'une d'entre nous, comble de l'horreur et de la mal séance, mâchait un chewing-gum. Comment osait-on avoir un chewing-gum dans la bouche en présence de son chef vénéré ? («Comment osez-vous vous présenter à votre supérieur hiérarchique en mâchant un chewing-gum ?», tels furent ses mots.) De plus en plus convaincu qu'il se trouvait bel et bien face à la «honte du service public», il décida alors d'interrompre brutalement notre entretien sans omettre pour autant de nous menacer d'un : «Je saurai vous rappeler à vos obligations», omettant ainsi les siennes en toute bonne inconscience. Merci
monsieur le manager, votre numéro de clown nous a éclairées sur vos ambitions et vos priorités mais ce n'est hélas pas de verbiage de pantin menaçant et de pandore dont nos enfants manquent. Alors, que Monsieur Rosselet se rassure, nous saurons également lui rappeler ses obligations. Même si, aveuglé sans doute par le chewing-gum, il n'a pas été cette fois en mesure de nous écouter, malgré la gravité de la situation et de ses effets négatifs pour l'éducation des enfants, éducation qui, pour nous enseignants, est et restera notre premier devoir.

École Tanger, Paris

Accueil | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter