Aller à : Accueil | Liens | Newsletter | Nous contacter

Le Couvre-Chefs > Sommaire >

« Ce n'est pas le moment de se faire inspecter,
il n'a plus de points à distribuer. »

Eh oui, ce Père Noël n'a pas une hotte sans fin. En effet, chaque année, le budget de l'éducation nationale est voté par l'Assemblée nationale.
Une fois fait, ils calculent combien de fonctionnaires peuvent augmenter plus vite que la musique, déductions faites des augmentations à l'ancienneté et des éventuelles augmentations de salaires (quand elles existent).
À partir de ce calcul, l'administration divise par le nombre d'académies et de circonscriptions. Au bout du compte, l'inspecteur se retrouve avec un nombre maximum de promotions à distribuer. Une fois ce chiffre atteint, il peut continuer à en distribuer pour se faire plaisir mais sera écrêté par l'inspecteur d'académie. Il peut donc rencontrer le meilleur instit du monde selon ses critères, s'il n'a plus de point, il n'a plus de point. Donc, même cette pseudo justification de salaire au mérite n'existe pas. Le fait qu'il puisse distribuer le nombre de points qu'il veut, ne justifierait pas son inspection. Cela ne ferait que perpétuer son pouvoir de domination.

Pourquoi je refuse
Je refuse l'inspection pour rabaisser son représentant à mon avis. Je ne lui dois rien, pour ma « carrière », pour ma situation professionnelle, etc. Il ne peut plus me regarder de haut, l'air de dire « attention, c'est moi qui tiens l'épée de Damoclès. »
Il n'est plus qu'un autre travailleur de l'éducation, comme moi, avec une position un peu particulière, administrativo-coordinatrice. Ce qui ne m'empêche de faire mon travail comme n'importe qui et de m'adresser à lui quand j'en ai besoin. Mais ces demandes se basent sur des critères légaux et non plus obscurs. Si j'ai besoin d'une signature pour faire une classe nature, je n'hésite pas à lui demander par courrier ou de vive voix. à lui, s'il veut m'ennuyer, de trouver une justification à son refus. Mais ce n'est plus à moi de justifier mon travail. Et pour l'instant, je n'ai pas eu de refus.

Xav.

Accueil | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter